menu Menu
place 6 Rue de Toul - 75012 PARIS
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Aponévrosite plantaire? Epine calcanéenne ? Qu'est ce que c'est ? Comment les soigner ?

Aponévrosite plantaire? Epine calcanéenne ? Qu'est ce que c'est ? Comment les soigner ?

Le 14 octobre 2019
Aponévrosite plantaire? Epine calcanéenne ? Qu'est ce que c'est ? Comment les soigner ?
Aponévrosite plantaire ? Epine calcanéenne ? Quelle est la différence ? Comment les soigner ? Voici un article expliquant les différents éléments déclencheurs, traitement et les différents conseils à avoir lorsque l'on a ce type de pathologies.

Définition :  L’aponévrose plantaire correspond à une inflammation de cette aponévrose plantaire, recouvrant la partie superficielle plantaire du pied.  Cette dernière fait partie du système Suro Achiléo Calcanéo Plantaire (SACP).

L’enthésopathie infra-calcanéenne est une talalgie plantaire localisée au niveau de la tubérosité postéro-interne de la face inférieure du calcanéus. Elle peut être uniquement localisée au talon ou irradier vers l’avant si elle est associée à une aponévrosite plantaire ou une myoaponévrosite de trajet.

Les douleurs de l’enthésopathie sont dû à un excès de traction ou de tension sur l’aponévrose plantaire et cet excès de traction concerne également tout le système SACP.

Les facteurs favorisants :

L’aponévrosite plantaire est une pathologie courante que l’on retrouve souvent chez les personnes ayant :

- des pieds plats (valgus ou non) 

- des pieds creux

- Surmenage sportif et/ou professionnel venant sur-solliciter cette aponévrose qui se retrouve inflammée sur son insertion au niveau de l’os du talon.

- Chez les sportifs, elle peut provenir d’un problème de terrain et/ou d’entrainement, de chaussures mal adaptées (trop ou pas assez amortissante).

Symptômes de l'aponévrosite plantaire : 

C’est une pathologie qui apparaît progressivement. La douleur est située à la partie antéro-médiale du talon, peut être mal systématisée et irradiante à la face plantaire du talon. C’est une douleur mécanique qui augmente à la marche et cesse au repos. On a un déverrouillage matinal qui peut être très douloureux mais assez court (10-15min), la montée descente des escaliers peut être elle aussi douloureuse. 

Chez certains patients il sera impossible pour eux de poser le talon au sol. On leur conseillera de porter des chaussures avec une certaine hauteur de talon afin de détendre le systéme musculaire. 

Lors de la marche des positions dites "antalgiques" varisantes peuvent apparaître sur la pointe du pied ou sur sa partie latérale. 

Ces positions de soulagements peuvent déclencher des pathologies secondaires notamment pour les fibulaires ou même l'avant pied. 

Examens complémentaires : 

- L’échographie est l’examen de première intention.

- L’IRM est indiqué quand l’échographie est négative, elle la en cas d’échec de traitement pour éliminer des pathologies extra-aponévrotique. Elle permet le diagnostic précoce des enthésites rhumatismales.

- La radiographie  peut montrer la présence d’une épine calcanéenne qui n’apportera rien à l’examen clinique.

Traitement d'une aponévrosite plantaire : 

- Kinésithérapie, infiltrations, ondes de choc. massages transverses profonds... 

- Prise d'anti-inflammatoire ( souvent sans grand résultat) 

- Port de semelles orthopédiques ayant pour but de détendre et amortir le système SACP et de dissiper les ondes de choc  au niveau de talon (peut être évidée en regarde d'une épine calcannéenne)

NB : Vous pouvez également chez vous, lors de douleur sous la voûte plantaire prendre une balle de tennis par exemple et faire rouler celle-ci sous le pied afin de détendre les fibres musculaires aponévrotiques. 

close
expand_less